Mauvaises herbes

Si  Nous trois ou rien,  long-métrage autobiographique reste un film-phare – parmi les dix meilleurs jamais vus – de ma cinémathèque personnelle

Si Kheiron nous enchante de son humour corrosif mâtiné d’une vraie bienveillance

S’il avait évoqué  le tournage de Mauvaises herbes , voici deux ans,  à l’occasion de son one-Kheiron-show du théâtre de la République

Qu’il a doté sa distribution des prestations de Catherine Deneuve,   d’André Dussolier et du couple qu’il forme à la ville avec la belle  Leila Boumedjane

Il nous reste un goût de trop peu à la (ciné)vision du film

Le sentiment qu’il pouvait faire mieux,  plus percutant avec de tels ingrédients…

Je vous en donne l’argument:

Vivant de larcins, d’expédients et de la compagnie  » maternante  » de Monique ( Catherine Deneuve) , Waël ( Kheiron) se voit un jour proposer un vrai job social:  remettre sur un certain droit chemin une sizaine d’ados en rupture de scolarité.  Un vrai défi pour cet ancien enfant des rues, recueilli dans un orphelinat et qui ne doit sa survie affective qu’à l’affection d’une religieuse prénommée.. Monique. Les séquences flash-back de son enfance valent les scènes mythiques du Lion ou de Capharnaüm..  Que n’a-t-il creusé davantage le sujet?

Ne boudons pas notre plaisir: le film regorge de situations incongrues,  de vraies questions amenées sur le mode farfelu, de germes de créativité directement semés du génie kheironais… car c’est finalement là où la bât blesse : on attend toujours trop des génies.

Dans tous les cas, l’acteur, scérnariste, réalisateur, chanteur… nous  offre finalement une belle leçon d’ouverture,  j’oserais même dire d’optimisme

On attend avec impatience (le) Troisième…

Apolline Elter

Mauvaises Herbes,  un film de Kheiron, actuellement dans les salles

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *