Les prix littéraires de la Fondation Prince Pierre de Monaco

Estimés visiteurs ,

Je vous reviens tout frais soleil de  Monte- Carlo  et de la remise des prix littéraires de la Fondation Prince Pierre de Monaco.

Créée  le 17 février 1966 par le Prince Rainier III en hommage à son père,  le Prince Pierre,  promoteur convaincu des Arts et des Lettres, la Fondation favorise la création contemporaine. Elle est désormais présidée par Son Altesse Royale, la Princesse de Hanovre (au centre de la photo)

Nous avons à plusieurs reprises constaté son implication personnelle et enthousiaste dans l’attribution  des prix littéraires, soutenue d’une équipe efficace, dirigée par Jean-Charles Curau, Secrétaire général de la Fondation  et d’un Conseil littéraire de haut vol réunissant des membres de l’Académie française, notamment Dominique Bona, Jean-Loup Dabadie, Dany Laferrière, Marc Lambron Amin Maalouf,  Jean-Marie Rouart, Jean-Christophe Ruffin, …, de l’Académie Goncourt, tels Pierre Assouline, Tahar Ben Jelloun, Philippe Claudel et  Paule Constant, ainsi que nostre compatriote, Jacques De Decker, secrétaire perpétuel de l’ARLLFB)

je vous invite à découvrir  dans l’édition du magazine l‘Eventail de décembre le compte rendu de la soirée de remises des prix musicaux, littéraires et artistiques qui se déroulait ce mardi 15 octobre en la salle Garnier de l’Opéra de Monte- Carlo

Pour l’heure, j’ai la joie de vous dévoiler la sélection des trois prix littéraires de la Fondation

  • Le prix littéraire  récompensant l’ensemble de l’oeuvre d’un auteur a été attribué à Linda  Lê , écrivain fraçais d’origine vietnamienne  dont l’oeuvre riche,  élégante et discrète se dote  notamment d’une (Lettre ouverte) A l’enfant que je n’aurai pas (Ed. Nil, 2011 )
  •  La Bourse pour la Découverte – visant à valoriser un primoromancier est attribuée  à Grégory Le Floch pour son thriller psychologique, Dans la forêt du hameau de Hardt ( Ed. de l’Ogre, 2019 )  Nous vous reviendrons sous peu avec la chronique d’une lecture fiévreuse et …oppressée . L’auteur nous confirmait l’encouragement majeur que constitue  l’attribution de la Bourse pour son travail d’écriture
  • Le Coup de coeur des Lycéens couronne Aurélie Razimbaud pour ce récit imaginé de la  jeunesse de ses grands-parents  (encore vivants) en Algérie : Une vie de pierres chaudes, roman, Ed. Albin Michel, août 2018.  La rencontre avec l’auteur,  à la sortie de la cérémonie,  a avivvé, si besoin était, l’envie de découvrir l’ouvrage.  Et de vous en resitituer la chronique de lecture

Une sélection éclectique, dûment motivée, de valeur…

Qui réunit les différentes générations de lecteurs

En une  vraie et commune ferveur

Nous y souscrivons avec  ardeur:

Il n’est décidément  meilleur prélude à la saison des grands prix littéraires de la rentrée 2019

Apolline Elter

Légende photo :  S.A.R. la Princesse de Hanovre entourée par (de gauche à droite) : Jukka Tiensuu, Arthur Jafa, Linda Lê, Grégory Le Floch, Aurélie Razimbaud et Georges Didi-Huberman.
©Direction de la Communication / Michael Alesi

Merci à Brigitte de Roquemaurel,  formidable orchestratirce du Service de presse des Prix  Littéraires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *