Quand Alexandra évoque Colette

Dans une des lettres adressées, depuis la Chine,  à Philippe Néel, son mari,  Alexandra David évoque Colette avec un brin d’admiration

Ecoutons-la parler, nous sommes le 28 septembre 1923.  La célèbre exploratrice va bientôt entreprendre son expédition vers Lhassa.

« Tu te rappelles Colette ex-Willy qui dansa un soir presque nue à  Tunis? Malgré sa manie des exhibitions académiques, cette Femme n’a jamais été dénuée de talent et d’esprit. Elle a donné une  pièce aux Variétés La Vagabonde que j’ai lue dans le supplément de L’Illustration. C’est bien, plus que bien; c’est pensé et bien exprimé, tout à fait une belle œuvre. S’il arrive que la pièce soit jouée dans ton voisinage, va la voir.

 Alexandra David-Néel. Correspondance avec son mari – Edition intégrale 1904-1941, Ed. Plon – 2000, nouvelle édition février 2016-  960 pp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *