Bernadette Chirac, les secrets d’une conquête

« Voici le récit d’une fille de bonne famille, devenue une épouse, une mère et une femme politique, aussi conquérante que combative. »

Ainsi en va de cette biographie sobre, juste, respectueuse, tableau de vie  d’une grande dame –  Bernadette Chirac fut douze ans Première dame de France – mais avant tout d’une femme amoureuse.

C’est en effet sa passion pour un camarade d’études,   grand escogriffe d’un mètre quatre-vingt-dix, remuant et séducteur « , un certain Jacques Chirac, qui mène  Bernadette Chodron de Courcel, jeune aristocrate réservée et façonnée d’une éducation rigoriste,  » à imposer à sa famille ce garçon brillant qui lui offrira une position sociale digne de son rang. » 

« Au fil des mois, le jeune homme issu d’une famille d’instituteurs de Corrèze s’attache à cette femme bien née qu’il vouvoie, lui qui a pourtant le tutoiement facile. »

La vie de la jeune épouse se déploie dès leur union comme un long chemin de sacrifices – au serrvice de l’ambition politique de son mari

. Il se fait qu’elle y prend goût et assume à son tour des responsabilités politiques qui la mènent à être Conseillère générale de Corrèze, à user d’une réelle influence au service de grandes causes .

La vie privée du couple est grevée du profond mal-être  que contracte,  dès l’adolescence,  Laurence,, leur fille aînée, à la suite d’une méingite. Elle fait neuf tentatives de suicide et s’éteint  en 2016, à l’âge de 58 ans.

Claude, la cadette, devient la conseillère en communication de son père- créant de la sorte un terrain de rivalité avec sa mère

La vie est fleuve intranquille. Mais elle sait  rendre justice et  hommage à une octagénaire «  qui reste, aujourd’hui encore, la première dame la plus populaire dans les enquêtes d’opinion. »

Apolline Elter

Bernadette Chirac, les secrets d’une conquête,  Erwan  L’Éléouet, biographie, Ed. Fayard, février 2019, 304 p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *