Mar-dites-moi, Nina Berberova

Ce fut une découverte majeure de la 23e édition du Festival de la correspondance de Grignan: la correspondance inédite, échangée entre Hubert Nyssen (1925-2012), écrivain, fondateur des éditions Actes Sud  et Nina Berberova (1901-1993) , romancière d’origine russe. Cette dernière fut magistralement campée par une Mélanie Traversier (photo) , tout de charme et de gracieuseté.

Adaptée par Marianne Amar, mise en voix par Marie Bouhaïk- Girones, cette correspondance est un bijou de style –  Hubert Nyssen fut un merveilleux épistolier  – et d’amitié.

Nous formons le voeu appuyé qu’elle soit un jour éditée.

C’est la lecture de L’accompagnatrice qui décide Hubert Nyssen – qui fut un temps belge – à faire traduire et publier l’oeuvre de Nina Berberova

Nous avons lu ce court roman et vous en donnons compte rendu, ces samedi 25 et 26 août sur le site du Pavillon

AE

L’Accompagnatrice, Nina Berberova, roman traduit du russe par Lydia Chweitzer, Ed. Actes-Sud, 1985 (2e édition : 1988), 110 pp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *