Cinquantième anniversaire du décès d’Alexandra David-Néel

Le 8 septembre 1969, la célèbre exploratrice, philiosophe, écrivain, ….cantatrice… s’éteignait  en sa fortesse de méditation de Digne-les-Bains  ( Alpes de Hautes-Provence)

Elle avait 101 ans  et la vigilante compagnie de Marie-Madeleine Peyronnet,   une jeune femme qui lui avait porté assistance, dix ans auparavant et ne l’avait plus quittée .

Marie-Madeleine Peyronnet vit toujours à Samten Dzong- nous l’avons rencontrée l’an passé –  et fêtera en 2020 ses 90 printemps

Pour l’heure,  saluons la nouvelle édition, par la maison PLON, de la biographie que Jean Châlon consacre à  Alexandra David-Néel. La  première date de 1985, elle fut renouvelée en 1998 et constitue,  vous vous en doutez, une source primordiale pour notre approche épistolaire  d’ADN.  D’autant que certains extraits de lettres sont inédits,: ils proviennent directement de la correspondance – volumineuse – conservée par Marie-Madeleine Peyronnet et éditée en grande partie par cette dernière.  Jean Chalon a disposé de notes d’agenda  pour soutenir un propos vif, alerte, passionnant … lumineux

Une jeune centenaire, un récit de vie qui  n’ont pris aucune ride

A déguster sans modération

Apolline Elter

Le lumineux destin d’Alexandra David-Néel;  Jean Chalon , biographie,  Ed. Perrin (1985+1998)  Ed. Plon, septembre 2019,  458 pp

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *