Dictionnaire amoureux de Jean d’Ormesson

Ce n’est pas exerice aisé que de cerner le célèbre, l’adulé   » Jean d’O » en un dictionnaire amoureux,

Jean-Marie Rouart, Académicien, a hésité avant d’accepter la commande du DA, car  » [ il a] déjà beaucoup écrit « sur son ami, en connaît la longue vie, et  partant, la complexité d’approche, les paradoxes.

On ne peut que se réjouir qu’il l’ait honorée.

S’il évoque, à travers les multiples entrées de cet abécédaire subjectif, les principales personnes que l’écrivain a côtoyées,,  les événements,  oeuvres, questions  et thèmes marquants qui jalonnent son  long parcours de vie,  Jean-Marie Rouart évite le travers de l’hagiographie.  Nous l’en remercions.

« Egocentrique, il l’est assurément, de manière solaire et royale. » 

De Saint-Fargeau-en Puisaye , l’aristocrate  berceau de son enfance à ces pistes de ski que le fringant nonogénaire dévale avec frénésie,  la vie de Jean d’Ormesson a pour épicentre la littérature. :  « la seule identité revendiquée » est  celle d’écrivain, avec l’accomplissement suprême que constitue, de son vivant,  l’entrée de son oeuvre dans la bibliothèque de la Pléiade.

Un dictionnaire qui se picore au gré de notre curiosité et d’une fascination pérenne, mâtinée  d’affection pour l’Immortel : un être affable, courtois, espiègle .. dont le regard bleu continue à transpercer la vie littéraire d’une fougue à peu d’autres pareille.

Apolline Elter

Dictionnaire amoureux de Jean d’Ormesson, Jean-Marie Rouart, essai, Ed. Plon, avril 2019,  460 pp

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *