Ce qui plaisait à Blanche

« Certains êtres sont parfois des virtuoses involontaires de l’instrument que nous sommes. Et ils le sont parce qu’un don mystérieux leur a offert un accès immédiat, presque violent, à ce que, d’ordinaire, nous dissimulons. »

Facture éblouissante, zweigienne, pour ce récit – enchâssé- d’une fascination amoureuse

D’une éducation sentimentale au sein d’une société aristocrate des plus dépravée.

Veuve, belle, altière et …tellement en chair, Madame de N. transperce les pensées, désirs refoulés de tous les hommes qu’elle côtoie.

Et le narrateur, un ancien diplomate, de succomber  aux rets de sa fatale  séduction

 » Je découvris ainsi, à mesure, que Blanche vivait dans un monde qui n’était tenu par aucun principe. »

  » (…) . Je découvris, grâce à Blanche, qu’il existait une internationale de la débauche dont les protocoles dépassaient en complexité et en raffinement ceux des grandes chancelleries. « 

Doté d’une écriture magistrale, ce roman est dérangeant, déconcertant, …hallucinant,

Apolline Elter

Ce qui plaisait à Blanche, Jean-Paul Enthoven, roman, Ed. Grasset, août 2020, 320 pp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *