Du côté des Indiens

 » L’année de ses dix ans a sonné la fin d’une autre récréation , celle de l’insouciance »

Tandis qu’il guette le retour de son père, Ziad, 10 ans, le voit emporté  par l »ascenseur… à un étage supérieur….

Ce n’est pas une erreur

Le garçonnet s’en va trouver Muriel, la jeuner maîtresse de son père, aux fins de la raisonner,  de mettre un terme à leur relation

Une amitié belle et pure jaillit  entre ces deux êtres, frappés dans leur innocence et leur manque de moyens de défense

Muriel a, en effet, interrompu sa carrière de comédienne, abusée par les assauts d’un metteur en scène.

Il faut parfois passer par l’écriture romanesque pour apprivoiser, dompter les fantômes du passé.  C’est la voie que choisit Isabelle Carré pour éclairer sa position sur l’Affaire Weinstein »

Elle incarne la revanche toujours possible des victimes sur les « cow-boyeriies » de la vie

A Elter

 Du côté des Indiens,  Isabelle Carré, roman, Ed. Grasset, août 2020,  352 pp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *