Une bouteille à la mer

Excusez du peu

Tandis que je prépare les cours de la rentrée, l’étude des lettre de Jean Cocteau à Jean Marais,  je découvre cette « bouteille à la mer  » qu’envoie le poète, pétri d’inquiétude pour son cher « Jeannot » , au front, en cette année 1940:

Ccoteau  dépérit de ne plus avoir de nouvelles de Marais.

« Mon Jeannot,

Puisses-tu recevoir cette lettre.

C’est une bouteille à la mer – mais chaque soir je t’enverrai cette bouteille bouchée, pleine de tendresse et de confiance. Je traverse, tu le devines, les heures les plus dures qui existent.

(…)

Tu es ma seule raison de survivre à cette tempête d’épouvante.

                                                                                    Je t’adore. « 

Déclinée en mode estival, l’idée de la bouteille pourra constituer un excellent dérivatif à notre opération  » cartes postales » (cfr billet du  26 juillet)

 

Lettres  à Jean Marais, Jean Cocteau, recueil, Ed. Albin Michel, 1987, 506 pp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *