Le Festival de ma correspondance à Grignan

Pour ce quatrième billet relatif au Festival de la correspondance de Grignan, si cher à notre site et si malencontreusement corona-postposé  (poste? posé),  opérons un focus sur Triartis, la maison d’édition parisienne, partenaire éditoriale du Festival

L’éventail joyeusement coloré de quelques parutions festivalières vous donne un aperçu -sommaire – de l’éclectisme, de l’exigence et  richesse éditoriales qui sont ses lignes d’action

Nous vous invitons instamment à opérer une promenade virtuelle sur le site www.triartis.fr

Outre ses plaisantes collections, la maison propose une série d’animations,  de rencontres et même un concours d’écriture,  d’avenantes factures

On a grande hâte de la retrouver l’an prochain ….

Apolline Elter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *