Festival de ma correspondance à Grignan

En ce dernier jour du timing initialement prévu pour le Festival de Grignan, penchons-nous sur la superbe  et libre adaptation que l’historienne Evelyne Lever avait réalisée  de la correspondance de  Marie-Antoinette.

Elle  est  éditée par la maison d’édition Triartis – vedette de notre billet d’hier – dans sa collection des Scènes intempestives à Grignan

Pointons-en ce extrait émouvant 

            5 MAI 1778

J’ai enfin la certitude d’être grosse. Il y a si longtemps que j’attendais ce moment. Je n’ai jamais connu un tel bonheur. Le roi se conduit parfaitement avec moi et me marque beaucoup d’attentions. Je lui ai demandé 12000 livres pour les pauvres de Paris qui sont retenus en prison pour leurs dettes aux nourrices et 4 000 pour ceux de Versailles. C’est une manière de faire connaître mon état à tout le peuple.

Rendez-vous en juillet 2021 pour une édition ….révolutionnaire 

Apolline Elter

 Marie-Antoinette – Adaptation libre de la correspondance,  Evelyne Lever – Préface d’Anne de Lacretelle, Ed.  Triartis,2009, 64 pp

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *