Trans-MISSION

 » Là encore, songeait le jeune Français, la transmission était nécessaire pour assurer la permanence. Comme les vertus, le savoir ou l’expérience, le nom se perpétuait de père en 6ls. Pourquoi Belleface avait-il renoncé à porter le patronyme de son père? Pour quelles raisons le Vieux avait-il décidé de briser un jour la chafne familiale ? Cette  résolution lui paraissait d’autant plus étonnante de la part d’un homme dont les coreligionnaires étaient souvent attachés à la tradition et possédaient au plus haut degré le sens de la famille. »

Le métier de mourir, Jean-René Van der Plaetsen, roman, Ed. Grasset, août 2020, 272 pp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *