De Jean Cocteau à Jean Marais

En e  jour de Toussaint;  je souhaite partager avec vous le beau billet  de condoléances que Jean Cocteau adresse à Jean Marais,

Ce dennier vient de perdre son père qu’il a connu … huit jours..

                                                                                                 Il mars 1959

Mon Jeannot,

Ta lettre m’a littéralement bouleversé  Quel ami tu aurais eu dans cet homme fantôme qui commence à vivre au moment de mourir. Tout est atroce et d’une espèce de beauté mystérieuse
Ayons confiance.

Je t’aime et me voilà ton seul père.

Jean

  Lettres  à Jean Marais, Jean Cocteau, recueil, Ed. Albin Michel, 1987, 506 pp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *