Pépites de la rentrée

Décidément, la rentrée littéraire d’août aura raison de ma provision de Post-It…

En point de mire, cette fois, Murène de Valentine Goby ( Ed. Actes Sud, août 2019) ,  roman d’ un « Mutant magnifique » et d’une densité inouïe….

Il sera événement marquant; Nous y reviendrons, bien évidemment..

Pour l’heure, je vous donne rendez-vous à Grignan, au Festival de la correspondance,   pour une lecture musicale d’ « Un paquebot dans les arbres », de et avec Valentine Goby ; accompagnée à l’harmonica par Jérôme Peyrelevade

Elle aura lieu dans la Cour des Adhémar, le jeudi 4 juillet, de 18h à  19h (prix des places 12 €- réservations via la billetterie du Festival

Paru en 2016 ( Ed. Actes Sud)  roman fut un coup de coeur de votre site préféré – vous lui en trouverez chronique bien vite

Voici, extrait du programme du Festival,  le résumé du roman:

« Au milieu des années 1950, Mathilde sort à peine de l’enfance quand la tuberculose envoie son père et, plus tard, sa mère au sanatorium d’Aincourt. Cafetiers de La Roche-Guyon, ils ont été le cœur battant de ce village des boucles de la Seine, à une cinquantaine de kilomètres de Paris.
Doué pour le bonheur mais totalement imprévoyant, ce couple aimant est ruiné par les soins tandis que le placement des enfants fait voler la famille en éclats, l’entraînant dans la spirale de la dépossession. En ce début des Trente Glorieuses au nom parfois trompeur, la Sécurité sociale protège presque exclusivement les salariés, et la pénicilline ne fait pas de miracle pour ceux qui par insouciance, méconnaissance ou dénuement tardent à solliciter la médecine.
À l’âge où les reflets changeants du fleuve, la conquête des bois et l’insatiable désir d’être aimée par son père auraient pu être ses seules obsessions, Mathilde lutte sans relâche pour réunir cette famille en détresse, et préserver la dignité de ses parents, retirés dans ce sanatorium, modèle architectural des années 1930, ce grand paquebot blanc niché au milieu des arbres.

Née en 1974, Valentine Goby a étudié à Sciences-Po avant d’effectuer des missions humanitaires au Vietnam et aux Philippines. Enseignante en collège, elle a publié une douzaine de romans adultes (dont Kinderzimmer, Actes Sud, prix des libraires 2014) et trois récits (dont « Je me promets d’éclatantes revanches » – une lecture intime de Charlotte Delbo, L’Iconoclaste, 2017). Elle est également auteure de nombreux romans pour la jeunesse (notamment auteure de la collection « Français d’ailleurs » chez Autrement Jeunesse Casterman autour de l’histoire de l’immigration).
Passionnée par les problématiques identitaires, l’inscription de l’individu dans l’Histoire et la place du corps dans la construction de soi, elle aime aussi partager et transmettre son amour des mots en milieu scolaire, en médiathèque ou en prison, à travers des rencontres, lectures musicales ou ateliers d’écriture.
Militante convaincue, elle est engagée dans plusieurs organisations pour la défense des auteurs, au sein d’un secteur économique complexe et en mutation. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *