Marcher-vers-l’inconnu-fioretti-de-missions-franciscaines

« Dans sa règle, saint François voulait que ses frères imitent la pauvreté et l’humilité de Jésus qui s’est fait pèlerin et hôte sur cette terre. Dépouillé de sécurité et de«pouvoir », j’ai appris, grâce à la mendicité franciscaine vécue pendant nos temps de mission itinérante, que dans la vie, tout était don. Conviés à table pour manger \ III bon repas chaud? C’est un don. Accueillis dans une maison pour la nuit? C’est un don. Invités à aller boire un petit café dans un bar? C’est un don. Et recevoir la permission de passer la nuit sur le parvis d’une église  franciscaine … ce n’est pas un dû! »

Tout est dit, ou presque.

Natif d’Australie et de parents croates, le frère  Jack Merdesic vit aujourd’hui au sein d’une communauté franciscaine de Bruxelles

Un ancrage belge qui le propulse à travers différents pays aux fins d’effectuer des  « missions itinérantes », dans la pure tradition de la règle de Saint-François d’Asssise. (1181-82 – 1226)) , à savoir, vêtu d’une bure médiévale, dépourvu d’argent et totalement dépendant de l’hospitalité d’autrui, frère Jack s’ouvre à l’Humanité.

Et c’est parfois très dur de ne pas savoir où dormir la nuit, surtout quand la météo est hostile; qu’il gèle à pierre fendre.

Les rencontres sont toujours surprenantes -il faut constamment se mettre en position d’ouverture,  d’acceptation de ce que vous propose l’autre – et il arrive que la méfiance vienne d’abord des vôtres, des  catholiques.

Mais à l’instar du Christ et de sa célèbre Dernièe Céne,  la table devient le lieu de tous les possibles.

La table est un lieu privilégié pour créer et exprimer la fraternité. Un lieu où les murs idéologiques peuvent tomber, quand on prend le risque de parler avec son «adversaire », en face-à-face

Relatant d’un style vif, alerte – agréable à lire, grâce à la mise en forme des propos opérée par Claire Denoël – la teneur des rencontres, tous milieux, confessions, âges et pays confondus – le témoignage du frère Jack est impressionnant.

Il nous invite à une sorte de communion spirituelle qui est sans doute gage de paradis terrestre

Pour peu que nous y soyons réceptifs.

Une extraordinaire leçon de savoir-vivre, de vie, d’accueil, d’ouverture

A accueillir, en toute humilité

Apolline Elter

Marcher vers l’inconnu, Fioretti de missions franciscaines,  Frère Jack Mardesic – avec Claire Denoël- Ed. Emmanuel,  juin 2021, 18 pp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *