Et Nietzsche a pleuré

Si la rencontre entre le médecin viennois Josef Breuer (1842-1925) et  le penseur Frédéric Nietzsche (1844-1900) , développée dans le roman, relève de la fiction , elle met en revanche en scène des personnages réels, des faits avérés.

Et se révèle tout simplement passionnante.

Lue de manière idoine, sobre et chaleureuse par  le comédien Bernard Gabay

Mandaté par la jeune belle et  fascinante Lou (Andreas) Salomé, surgie dans son cabinet, en cette année 1882,  Josef Breuer a pour mission de guérir, à son insu, Frédéric Nietzsche des migraines  et crises qui le terrassent.

Le défi est de taille car le patient est particulièrement rétif à se dévoiler

Breuer aura alors l’idée subtile – et périlleuse- de renverser les rôles et soumettre son propre malaise existentiel à l’analyse du philosophe

La joute verbale qui s’ensuit prend un tour jubilatoire

Et le lecteur d’assister à la genèse de la psychanalyse et aux rencontres régulières entre Breuer et un jeune disciple nommé .. Sigmund Freud( 1856-1939)

Une écoute hautement recommandée

Apolline Elter

Et Nietzsche a pleuré, Irvin Yalom, roman ( Basic Books1992), traduit de l’anglais par Clément Baude,  Ed.Galaade 2007 ,  Audiolib, août 2020, texte intégral lui par Bernard Gabay, 2 CD Mp3 – Durée d’écoute 14h48

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *