Mar-dites-moi Jean Cocteau ou un petit accès de Sévignite

Il ne vous aura échappé que j’étudie en ce mois d’août et en vue des cours de la rentrée

Les lettres tendres adressées par Jean Cocteau à Jean Marais

Lisons ce court extrait d’une lettre datée du 13 février 1954 et lue par François Marthouret  (photo) qui incarnait un émouvant Cocteau, vendredi 5 juillet, lors du Festival de la correspondance de Grignan

 » Mon Jeannot,

J’ai bien envie de bavarder un peu avec toi d’autant plus que la brume recouvre le village et que seuls sortent les skieurs courageux.  (…)

Comme la Sévigné pour sa fille, je pourrais te parler pendant une heure de ma tendresse pour toi et des voeux que je forme afin que les Bouffes t’apportent toutes les chances et les rôles que tu mérites (…)

Lettres  à Jean Marais, Jean Cocteau, recueil, Ed. Albin Michel, 1987, 506 pp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *