Mar-dites-moi Christine Orban

Le nouveau roman de Christine Orban paraît ce jour  et a pour moteur dramatique la découverte d’un vieux panier de lettres

Nous vous donnons rendez-vous ce week-end pour sa mise à l’honneur sur votre site préféré

Pour l’heure, infusons cet extrait qui exhale le noeud épistolaire de la narration

« La mère n’a jamais donné les lettres de Simon à Tina, ni celles de Tina à Simon, mais elle n’a pas pu les déchirer. Léda savait que le jour où sa fille les découvrirait, les mots de la passion auraient refroidi, les lettres seraient devenues un tas de papiers poussiéreux, une litanie désincarnée d’adjectifs excessifs et déraisonnables. La passion se serait envolée, demeurait une histoire, juste un passé. »

Est-ce que tu danses la nuit, Christine Orban, Ed. Albin Michel, mars 2020,  288 pp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *