James Ensor Masques et mascarades (3/3)

Troisième et dernier volet de notre survol des lettres de James Ensor (1860 – 1949) à  Emma Lambotte,  mises en perspective par Agnès Akérib et lues, ce vendredi 6 juillet à 12h30, dans le jardin Sévigné, du Festival de la de la correspondance de Grignan.

James Ensor était élégant, il charmait ces dames malgré la réputation misogyne attachée à sa personne.

Dans une lettre datée du 21 mai 1911, il dispense des conseils vestimentaires à l’intention de son aimable destinataire, chère Madame, devenue bientôt Ma Dame, chère Dame… : 

« Vous voulez bien me demander mon avis pour une robe à choisir. C’est là une question délicate, mais, puisque le soleil domine en juin, je vous conseille de le suivre et d’adopter un ton lumineux et chaud par exemple : aurore, saumon orangé, rose jauni, tous tons clairs et chauds peuvent convenir. Pas de tons froids : gris, bleu, violet, brun, ardoise. Cela fait mauvais effet au soleil… »

James Ensor, Masques et Mascarades, Agnès Akérib, adaptation libre de sa correspondance à Emma Lambotte, Ed. Triartis, Scènes intempestives à Grignan, juillet 2018,  62  pp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *