Envolée postale

Deuixième partie de notre feuilleton consacré àaux amours épistolaires d’Honoré de Balzac (1799-1850)  et de Madame Hanska

En ce mard-(gras) 19 février 1844, l’écrivain se fend d’une envolée postale  belle et  lyrique:

« Demain je continue mon journal  en allant mettre celui-ci à la poste. Si vous saviez quelle  émotion me prend quand je jette un de ces paquets dans  la boîte !  Mon âme s’envole vers vous avec ces papiers; je leur dis comme un fou mille choses; comme un fou, je crois   qu’ils vont vers vous pour vous les redire; il m’est impossible de comprendre comment ces papiers imprégnés de , moi seront, en onze· jours. dans vos mains, et pourquoi seul je reste ici. « 

S:   Correspondance de H. de Balzac   II 1819-1850, Honoré de Balzac  – Paris Calmann Lévy  1876

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *