D’Honoré à Eva

La première infusion de notre opération « Cartes postales » ( cfr billet d’hier sur votre site préféfé) nous est soufflée par Honoré de Balzac.

Lequel déclare, romantique et en date du 1er mars 1844, à sa chère comtesse (Hanska)

: «  On peut éprouver de la satiété pour les choses humaines, il n’y en a pas pour les choses divines, et ce mot seul peut expliquer ce que vous êtes pour moi. »

Percutant.

je vous donne rendez-vous demain; à  17 h, pour une infusion tout droit placée sous le label de nos High Tea dominicaux

D’ici là, portez-vous bien

Apolline Elter

Correspondance de H. de Balzac   II 1819-1850, Honoré de Balzac  – Paris Calmann Lévy  1876

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *