Flaubert, un « génie de province » ?

Car, si Flaubert sera l’un des seuls êtres que les Goncourt aient jamais véritablement appréciés, il restera pour toujours, malgré son culte du style et sa haute conception du rôle de l’artiste, un « génie de province » empâté de corps et d’esprit, un « gros sensible » incapable de finesse, un esthète de bazar aimant les couleurs vives, les effets voyants et les histoires de mauvais goût.

 Les infréquentables frères Goncourt, Pierre Ménard, biographie, Ed. Tallandier, janvier 2020, 416 pp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *