Devenir

Issue d’une classe moyenne,  Michelle Robinson  est née, a grandi dans le Chicago  du milieu des années’60 aux années ’80, au sein d’une famille aimante,  pétrie de valeurs fortes.

Tôt atteint d’une sclérose en plaques, son père poursuit vaillamment  l’exercice de son métier, s’adapte discrètement aux contraintes d’une infirmité croissante

Une mère attentive, un grand frère – Craig – adoré, .. participent au tableau d’une enfance choyée, studieuse, à l’album  de souvenirs emplis de tendresse, à la constitution de la juriste diplômée de Princetone .

Tel est le thème de la première partie, joyeusement colorée, du récit de vie de Michelle Obama , intitulée « Devenir moi  »

La rencontre avec un étudiant en droit dont elle est invitée à superviser le stage, au sein du Cabinet Sidley & Austin, durant l’été 1989 va sceller le cours de son destin, celui de la deuxième partie de l’ouvrage, intitulée  » Devenir nous » . Vous l’aurez compris,  le jeune homme affable, doué, déterminé,  dotée d’une énergie positive à tout crin, …retardataire chronique  se prénomme Barack. Il la demande en mariage, le 31 juillet 1991, à la table du restaurant Gordon. Le couple se marie le 3 octobre 1992.

 » Pour le meilleur ou pour le pire, j’étais tombée amoureuse d’un homme qui avait une vision, qui était optimiste sans être naïf, que le conflit n’effrayait pas et que la complexité du monde intriguait. » 

« Barry » est un bourreau du travail., se lance pas à pas dans la vie politique, Miche » n’est pas en reste qui va rapidement dépenser sa (grande) énergie au service d’associations , telle Public Allies,  chargée de permettre à de jeunes potentiels de débloquer les freins de leur condition matérielle.  Si elle n’est pas tentée par l’exercice du pouvoir politique – et ne devrait jamais l’être – Michelle Obama affiche rapidement le sens du service public; elle continuera à l’accomplir durant les mandats présidentiels de son époux. En ligne de mire également de son action, la juste intégration de la population afro-américaine au sein de la société.

Les naissances de  Malia, le ..4 juillet 1998 et de Natasha as  » Sasha », le 10 juin 2001 couronneront de succès le parcours d’une combattante  et de « FIV. »

Deux enfants dont l’enfance  et l’adolescence auront ceci de périlleux  et de  particulier qu’elles se dérouleront au sein de la Maison Blanche.

Il leur faudra le couple solide, aimant  et le bon sens de leurs parents pour s’accommoder d’une telle prison dorée …

  » En définitive, j’ai dit oui parce que je pensais que Barack pourrait être un grand président »

La troisième et dernière partie du récit ,  » Devenir plus  » nous offre le regard d’une famille « ordinaire » sur un séjour de huit ans à la Maison Blanche .

Elle est pimentée d’anecdotes, de relations de rencontres avec les Grands du Monde,  d’initiatives- telle la création d’un potager dans le jardin présidentiel – corroborant de façon subtile – et  parfaitement crédible à mon sens –  la réelle et sincère implication du couple présidentiel à la conduite du pays; les USA sont cependant un énorme paquebot dont l’avancée en mer est constamment torpillée par la constante, inexorable  (et tellement stérile NDLR) opposition entre Républicains et Démocrates.

Instructif, palpitant,  coloré, le récit de déroule d’un bout à l’autre enjoué, sur le mode de la conversation intime et des confidences amicales. Michelle Obama n’ nomme les gens,  leur témoigne généreuse reconnaissance et affiche un optimisme dynamique assez revigorant.

Je suis entrée en sympathie

Apolline Elter

Devenir, Michelle Obama, récit autobiographique traduit de l’anglais (Etats-Unis par  Odile Demange et Isabelle Taudière, Ed. Fayard, novembre 2018, 496 pp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *