Des semelles de vent pour nos Living-zooms

Chers visiteurs, chers comités animés,

Grande est ma joie de vous retrouver après cette trêve des confinés.

Je veux croire – je m’y emploie – à une bien meilleure année

Meilleure  que ….., qu ‘attendue, ,. je vous laisse deviner

 Nos séances de ‘Living-zooms » épistolaires, reprennent ce jeudi , avec pour invitée-vedette, Alexandra David-Néel (1868-1969)

Chanteuse d’opéra, féministe, écrivain, journaliste,  rebelle, philosophe … l’intrépide  exploratrice était aussi une prolixe et passionnante épistolière.

Ses lettres lui tenaient lieu de memento; elles nous offrent des perspectives d’évasion, d’envol, ..extraordinaires en ce confinement persistant de nos corps et esprits.

Percluse de rhumatismes, confinée en son antre de méditation de Samten-Dzong  (Digne-les-Bains) durant les dix dernières années de sa vie, aux côtés de Marie-Madeleine Peyronnet, son ange gardien,  Alexandra David-Néel venait de renouveler son passeport, quand elle fut surprise, centenaire, par la mort.

Pas de doute, la barre est haute, céleste, pour la reprise de nos tablées de convirtualité.

Nous y dégusterons, chacun derrière notre écran, de ce thé Mariage, au caractère bien trempé, baptisé du nom de la célèbre exploratrice

Apolline Elter

 Alexandra David-Néel. Correspondance avec son mari – Edition intégrale 1904-1941, établie par Marie-Madeleine Peyronnet  Ed. Plon – 2000, nouvelle édition février 2016-  960 pp

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *