André Baillon, un homme si simple ?

Estimés visiteurs

Notre premier billet d’agenda de l’année vous convie à un rendez-vous des plus engageant

Je me fais une joie de relayer, extraite du site des Midis de la poésie,  l’invitation à la conférence donnée par Caroline Lamarche, le 4 février  prochain  et cette exergue qu’elle partage aimablement avec nous

« Par malheur ou niaiserie, je n’ai pas poussé très avant mes études. Néanmoins je lisais. M’en a-t-on fait le reproche! Je lisais trop, je lisais des choses trop savantes, je lisais des choses à me tournebouler la tête. Peut-être. Un livre, le voir m’émeut déjà. Je dois l’ouvrir, en attraper une page, une phrase, un mot, ajouter à la mienne ce rien de la pensée d’autrui. J’ai lu Pascal, j’ai lu Montaigne. J’ai trouvé, chez les deux, une même idée : la planche au-dessus du gouffre ».

                                                                André Baillon  (Le perce-oreille du Luxembourg) 

André Baillon, un homme si simple ?

Le mardi 4 février 2020 de 12h40 à 13h30 aux Musées Royaux des Beaux-Arts

Avec Caroline Lamarche, autrice et Prix Goncourt de la Nouvelle 2019 & Angelo Bison, comédien

Redécouvrir André Baillon, l’homme hanté par deux amours, l’auteur méconnu de « Délires », le Belge de Marly-le-Roi qui marqua le lieu de sa fin d’un chemin de pétales de roses. Donner à entendre sa voix, en apparence si simple, où la gravité se donne sous la pudeur et le rire. Cheminer avec lui, en toute légèreté, vers de vertigineuses abysses.

Née à Liège en 1955, Caroline Lamarche entre en littérature en 1996 par un recueil de nouvelles, « J’ai cent ans ». Mais c’est avec le roman « Le Jour du chien », publié la même année, qu’elle obtient le prix Rossel et la reconnaissance de la critique et du public. Elle est aussi l’autrice de « La nuit l’après-midi » (Minuit, 1998) et « La Chienne de Naha » (Gallimard, 2012), de recueils de poésie, de textes pour la scène et de fictions radiophoniques pour la RTBF et France Culture. En mai 2019, elle reçoit le Prix Goncourt de la Nouvelle pour « Nous sommes à la lisière », recueil de neuf histoires courtes où humains en déroute et animaux semi-sauvages se croisent, à la lisière des deux mondes.

Né en 1957, Angelo Bison est un acteur et metteur en scène belge d’origine italienne. Premiers prix du Conservatoire royal de Bruxelles en art dramatique et déclamation, il a principalement joué pour le théâtre, dans des pièces comme « George Dandin » de Molière, « La Tempête » de Shakespeare, « La Place des héros » de Thomas Bernhard, « Oncle Vania » de Tchekhov. Ces dix dernières années, il se consacre au théâtre contemporain et a interprété notamment « Fabbrica d’Ascanio Celestini » (meilleur seul en scène au Prix de la Critique 2005) et « L’avenir dure longtemps » de Louis Althusser (meilleur seul en scène au Prix de la Critique 2016). Depuis 2016, il est Guy Béranger dans la série « Ennemi Public ».


Les Midis de la Poésie, c’est un rendez-vous. Quand ça commence, ça commence ! Prévoyez d’arriver au moins 15 minutes avant la séance pour retirer vos places à la billetterie.

6 euros / 4 euros (étudiants)
Réservations : https://bit.ly/34cZcx3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *