Bientôt visible

  » Je ne savais d’elle que ce qu’en disent le biographes: elle passait pour sa sœur, on disait que sa mère à elle était celle de l’enfant, et aussi qu’il était le fils naturel d’un ancien préfet de police, on disait même son nom: Louis Andrieux. »

Ains’Incipit une très belle découverte de cette rentrée littéraire: le portrait d’une femme cachée, parfaitement occultée dans le destin de son célèbre fils, Louis Aragon

Il est à l’honneur du site tout le week-end durant

Je vous donne rendez-vous ce samedi pour le billet de faveur que l’auteur nous consent.

Une femme invisible, Nathalie Piégay,, récit, Ed. du Rocher, août 2018, 346 pp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *