Affranchie

L’humoiur ne fait jamais de tort .. surtout quand il est postal, allègre et envolé.

Ne vous prenez pas la tête –   Léa lando ne se la prend pas  – et cédez à l’amusement que vous procruent les misives variées, farfelues, saugrenues que l’humoriste adresse, notamment:

  • au Trésor public
  • à la Poste dont l’activité déclinant au profit des mails génère ‘soixante-cinq millions de sans-papiers »
  • au chocolat – la lettre prend le tour furieux du célèbre  « J’accuse » d’Emile Zola
  • aux espions
  • à sa maire, Anne Hidalgo
  • à ses quarante ans qui approchent ( désormais révolus (NDLR)
  • aux bonnes résolutions .. d’une ambition résolûment basique
  • aux radins , ces « c. » qui n’apprécient de toutes façons que les insultes « gratuites »
  • au premier degré
  • à la  Journée de la femme
  • à personne (et personne d’autre)
  • à Pâques
  • à la (mauvaise) haleine….

Vous l’aurez compris, ces lettres sont tant de saynettes qui fleure l’espiègle « one-woman-show »  et détendent agréablement nos zygomatiques

Apolline Elter

Affranchie – L’humour à portée de lettres, Léa Lando, recueil, Ed. Canak+ / Plon, novembre 2019,  332 pp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *