Petite leçon de communication en mode Balzac

Mener ses adversaires à s’enfoncer dans l’absurde de leur logique est technique de communication efficace

C’est celle que prône Honoré de Balzac à  sa chère Eva Hanska, dans une lettre datée du 2 mars  1844:

(…) Chère comtesse,  je  vous ·en supplie, ne luttez jamais ni pour moi, ni pour mes œuvres; j’ai peur que ce ne soit quelque piège tendu à votre bonne amitié et à votre gracieuse et sympathique partialité. L« meilleure mystification à faire à ces critiques, c’est d’abonder railleusement dans leur  sens, en les faisant aller plus loin qu’ils ne comptent et ne veulent, et, quand on les a conduits à l’absurde, de  les y laisser.  »

Cette leçon vaut bien un fromage

Et qu’on en prenne de la graine

Correspondance de H. de Balzac   II 1819-1850, Honoré de Balzac  – Paris Calmann Lévy  1876  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *