Correspondances …textuelles

« On ne lit bien que ce qu’on aime. Tu sélectionnes les textes drôles ou sérieux que tu souhaites partager, et peu à peu, s’élabore une toile  au centre de laquelle tu peux te promener comme bon te semble. (…)  Toutes les combinaisons deviennent possibles. (…) C’est passionnant de voir comment les textes se parlent entre eux. (…) Considère la littérature comme une œuvre collective qui ne cesse de déferler d’elle- même en renaissant chaque fois de ses reflux. Si d’aventure, elle est en prise avec la vie, là, tu touches au chef-d’oeuvre. » 

Grégoire et le vieux libraire , Marc Roger, roman, Ed. Albin Michel, janvier 2019, 240 pp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *