La mission de la littérature

« La mission de la littérature est-elle seulement de dominer la douleur, de l’exprimer, de l’apaiser, de la soigner? Certainement pas. ]’ écris ces lignes alors que la douleur n’est plus là. Annie est désormais une ombre familière et tranquille, elle a cessé de me hanter. Je ne vois plus cette ombre trembler, et pour cause, dans le regard de mes parents dérivant soudain dans le vague – dans la vague. Je ne l’entends plus errer dans le silence qui tombait dès qu’on l’évoquait fût-ce de façon très allusive,je n’entends plus le froissement de sa robe dans la phase de chuchotements par laquelle les voix devaient alors passer avant de reprendre leur cours normal. »

Une amie de la famille, Jean-Marie Laclavetine, récit, Ed. Gallimard, février 2019, 192 pp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *