Alep,. Voyage au cœur de 5000 ans d’Histoire

© photo Iconem

« Il y a des êtres qui justifient le monde, qui aident à vivre par leur seule présence » 

Affirme Albert Camus dans son roman inachevé et d’édition posthume, Le Premier homme ( Ed Gallimard,  1994 –  chronique sur ce site, le 1er octobre)

J’incline également à penser que certains êtres justifient le monde par leur action,  la mission qu’ils s’imposent

En point de mire de cet article, l’exposition numérique consacrée à la cité syrienne d’Alep  et  inaugurée jeudi 17 septembre à la Fondation Boghossian (Villa Empain)

Ville natale de Jean Boghossian,  riche d’un passé cinq fois millénaire et de joyaux architecturaux inscrits au patrimoine mondial de l’Humanité  ( Citadelle, Grande mosquée, Souk couvert tentaculaire, …) ,  Alep est dévastée par la guerre civile qui sévit depuis 2012; On estime aujourd’hui qu’un tiers de la ville est détruit,  deux tiers de son coeur historique,  gravement endommagés.

C’est ici qu’intervient le travail d’Yves Ubelmann , architecte de formation et et de la société Iconem qu’il fonde en 2013.

Soucieux d’offrir une réplique numérique en 3D des  monuments et sites en danger du patrimoine mondial,  Yves Ubelmann et son équipe parcourent la planète, photographient, scannent, numérisent,  .. toutes les parcelles des lieux.

Ils s’aident pour ce faire d’une technologie des plus novatrices, adaptée chaque fois au terrain parcouru ( scan laser, drône, …)

Virtuellement reconstitués, les monuments détruits pourront ainsi faire l’objet d’une restauration, voire d’une reconstruction matérielle  si les autorités locales le souhaitent

La documentation abyssale engrangée est à la disposition des experts internationaux

Iconem intervient  au lendemain de catastrophes, telles  les explosion et incendie survenus, cet été à Beyrouth, avant  le nettoyage des décombres et l’évacuation corolaire des informations  qu’ils contiennent

Et Yves Ubelmann de souligner comme   » cette collecte mémorielle revêt !une importance majeure dans les moments de ruptures, de catastrophes [NDLR naturelles et autres] »

Et c’est ainsi que le visiteur de l’exposition  est invité à une projection immersive, soutenue d’une belle partition musicale, au coeur d’Alep, de son histoire et de la reconstitution de  ses plus beaux monuments

Le rendu en est d’autant plus bouleversant que cet hommage technologique, onirique et enchanteur à la beauté de la ville se double de la science de sa tragique  dégradation.

Un espoir nous saisit à la lecture d’un sous-titre , évoquant à la fois, la possibilité de restauration de la ville mais aussi le chemin long et difficile de pareille entreprise..

Il est des missions  qui justifient le monde et aident à vivre par leur seule action…..

Apolline Elter

 

Alep, Voyage au cœur de 5000 ans d’Histoire,  du 17 septembre 2020 au 31 janvier 2021

A noter que l’exposition ne sera pas accessible du  5 au 21 octobre 

Fondation Boghossian – Villa Empain. Centre d’art et de dialogue entre les cultures d’Orient et d’Occident

Av. Franklin Roosevelt, 67 – 1050 Bruxelles. www.boghossianefoundation.be

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *