Les gratitudes

Marie : « Elle s’appelle Michka. C’est unve vieille dame aux allures de jeunes filles. Ou une jeune fille devenue vieille par inadvertance, victime d’un vilain sort. Ses mains longues et noueuses sont aggripées aux accoudoirs du fauteuil comme si elle risquait de chavirer.

(…)

Jérôme ‘  « Vous m’avez parlé de Marie et vous m’avez expliqué que c’était une petite fille qui vivait dans l’appartement au-dessus de chez vous, une petite fille dont vous vous êtes beaucoup occupée. Et puis il y avait aussi madame Danville, la gardienne de l’immeuble, celle qui vient vous voir régulièrement. »

Le nouveau roman de Delphine de Vigan est un bijou d’hommage au grand âge, à la mémoire de la défunte « Michka »

Il est porté par deux voix, celle de Marie, jeune femme qui lui est attachée, celle de Jérôme, l’orthophoniste de la maison de soins qui accueille la vielle dame,  déboussolée.

Les dialogues qu’ils vont tour à tour tenter de mener avec Michka, frappée d’aphasie galopante, vont révéler un trésor de tendresse, de gratitude et de respect, les révélant à eux-mêmes par une de ces grâces dont la vie et la merveilleuse écrivain…ont le secret.

Une lecture frappée de bienfaisance

Je vous la recommande

Apolline  Elter

Les gratitudes, Delphine de Vigan, roman, Ed. JC Lattès, mars  2019, 192 pp

2 commentaires sur “Les gratitudes

  • Reply TT 12 mars 2019 at 12 h 34 min

    Quelle chance ! Je me demandais ce que valait le dernier roman de Delphine de Vigan. Je décide de consulter le blog d’Apolline. Coup de chance : c’est la première chronique sur laquelle je tombe en ce jour !
    Merci chère Apolline, toujours à la page !

    • Reply Apolline Elter 12 mars 2019 at 13 h 28 min

      Chère TT A moi de vous exprimer toute ma …gratitude pour ce commentaire aussi charmant qu’élogieux… je vous embrasse, Apolline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *