Quand la plume virevolte

Il faut rendre à l’épistolairer ses lettres de noblesse

Croyez-moi: j’y travaille activement.

Votre épistolière

Apolline Elter 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *