La sortie des eaux

« La nuit plaque des rectangles noirs aux vitres de la piscine. Face au bassin se tient François, très droit, immobile, pieds nus écartés sur le carrelage froid, dans l’odeur du chlore et le fracas d’un plongeon.
Il fixe son reflet tordu par les remous. Il vient ici pour la première fois. Il n’est jamais entré dans une piscine. De l’eau à ciel fermé, à angles droits, au périmètre apprivoisable, 25 mètres par 12,5 bordés de céramique, toutes contraintes qui le rassurent comme le rassure l’heure tardive, il n’y a plus personne pour le voir même dans les coursives, saufIe maître nageur et son fils qui plonge côté profond. « 

Ains’Incipit  un des romans les plus remarquables, des plus forts, denses et poignants de la rentrée littéraire

Nous vous en livrons chronique sous très peu

Murène, Valentine Goby, roman, Ed Actes Sud, août 2019,  384 pp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *